Obtenez gratuitement le pack 

de 4 videos pour connaître les techniques de défense2

Comment se défendre face à une violence verbaleLa violence verbale fait malheureusement partie de la vie quotidienne. Elle peut surgir à tout moment, pour n’importe quel motif, quels que soient les contextes. Mais comment se défendre face à cela ?

Le monde moderne, source de tension de tous ordres, est propice à ce type de comportement.
Comment se défendre face à ces manifestations déplaisantes, dont tout le monde a été victime au moins une fois, au cours de son existence ?

Lorsqu’on subit la violence verbale, comment se défendre ?

Tout dépend de plusieurs éléments; ainsi :

  • la personnalité de l’individu se manifestant de cette manière : essayer de déterminer si c’est une réaction à chaud suite à un mécontentement dû à un malentendu, ou si c’est une volonté délibérée de blesser l’interlocuteur.
  • Le contexte dans lequel a lieu la violence verbale : un ton haussé par un automobiliste n’est pas à mettre sur le même plan qu’une manifestation d’irritation d’un collaborateur ou supérieur hiérarchique dans le cadre professionnel même si c’est tout à fait désagréable et reste une manifestation violence verbale.

En tout état de cause, quel que soit le cas de figure, il est possible de se fier à certains principes simples pour contrer la violence verbale, alors comment se défendre :

  • Ne pas se laisser déstabiliser par la violence verbale.
    Avant de penser à comment se défendre, il faut garder son calme, autant que possible, même dans le cas d’un échange vif.
    Il ne sert à rien de répondre à la violence verbale en y ayant recours, sous les mêmes formes.
  • Prendre le motif de l’agression verbale, et souligner son absurdité, et son caractère non fondé.
    Mettre en évidence l’absence de logique de la situation; Répondre de préférence sous forme interrogative à la personne se manifestant de la sorte.
  • Mettre ainsi en perspective l’objet de la violence verbale.
    Tenter ainsi, faire ressortir son caractère désuet, toujours sur forme interrogative.
    Le caractère grotesque de cette violence verbale sera ainsi mis en relief; quel que soit le motif par ailleurs, en ayant recours à la dérision.

Le but étant à la fois de montrer que la violence verbale

  • n’a pas d’effet déstabilisant
  • qu’elle revêt un caractère futile, tout en ouvrant la voie à une amorce de dialogue

Pour savoir comment se défendre il faut garder en tête que la violence est souvent générée par l’incompréhension, il vaut mieux essayer d’expliquer son point de vue et sa propre logique, cela peut souvent avoir des effets dans le sens de l’apaisement, voire de la réconciliation.

email
%d blogueurs aiment cette page :