Obtenez gratuitement le pack 

de 4 videos pour connaître les techniques de défense2

Harcèlement au travail que faireVous avez le sentiment d’être harcelé sur votre lieu de travail. Vous souhaitez réagir car un sentiment de mal-être voire de stress permanent vous envahit. Mais contre le harcèlement au travail que faire ? Ce n’est pas le genre de choses qu’on nous apprend à l’école…

Définir le type de harcèlement

Tout d’abord, il vous faut définir le type de harcèlement dont vous êtes la victime.
La loi fait la distinction et ne réprime pas de la même manière le harcèlement moral et le harcèlement sexuel.

Harcèlement au travail que faire ? : Préparer un dossier

Contre le harcèlement au travail que faire en premier lieu ?
Il ne faut jamais réagir ou entamer des démarches les mains vides.
Il vous faudra être patient, et avant toute chose, réunir toutes les preuves du harcèlement.
Courriers, email, situations de travail, témoignages de collègues sont autant d’arguments qui, le moment venu, vous permettront d’étayer votre plainte.

S’entourer d’une instance représentative du personnel

Si une ou plusieurs organisations syndicales sont présentes dans votre entreprise, n’hésitez pas à solliciter un représentant syndical pour vous accompagner dans vos démarches.
Ensuite contre le harcèlement au travail que faire ?
S’entourer des IRP (instances représentative du personnel) apporte du poids et met votre employeur dans l’obligation d’entendre votre plainte.
Si aucune organisation syndicale n’est présente dans votre entreprise, vous pouvez vous adresser directement aux unions locales de votre ville.
Vous pouvez aussi entreprendre une démarche individuelle en envoyant un courrier de mise en demeure à votre patron, mais votre préjudice sera plus facile à faire reconnaître en vous appuyant sur un organisme de défense des salariés.

Quelle suite à donner en cas d’échec

Enfin, contre le harcèlement au travail que faire si on n’a pas eu gain de cause ?
Si vous n’obtenez pas gain de cause, il faudra alors entamer une procédure juridique et déposer une plainte auprès de l’inspection du travail.
Ensuite, c’est en fonction de la teneur de votre dossier que la magistrature décidera ou non de la culpabilité du « harceleur » et qu’elle prononcera une peine et si nécessaire une indemnisation en corrélation avec la gravité des faits.

email
%d blogueurs aiment cette page :