Obtenez gratuitement le pack 

de 4 videos pour connaître les techniques de défense2

Une cause possible de violence conjugale

Jalousie maladive et Violence conjugale

La violence conjugale peut être le résultat d’une emprise : que ce soit de l’alcool, d’une addiction aux jeux d’argent ou d’une jalousie maladive.
Mais dans tous les cas, elle est punie par la loi. Outre ses conséquences physiques, la violence conjugale peut entraîner des désastres moraux non seulement sur la victime directe mais également sur les enfants.
Mais une violence conjugale peut être également mentale et exécutée dans le but de blesser, voire torturer l’autre personne.

Se faire une idée de la jalousie maladive

Quand une personne ne maîtrise plus ses émotions, elle s’emporte et se laisse aller à des actes de violence.
Lorsque la jalousie n’est plus justifiée par une raison acceptable, démesurée et récurrente, elle est qualifiée de jalousie maladive.

Le jaloux (ou la jalouse) est considéré(e) comme une personne malade et doit être donc être soigné(e).
Par exemple, une femme atteinte d’une jalousie maladive voit une rivale n’importe où, dans la rue, à la radio, à la télé, dans les endroits publics et même dans les membres proches de la famille.
Le moindre comportement, en mots ou en gestes, est cause d’une scène de jalousie.

La jalousie maladive cause la violence conjugale

Et dans les cas extrêmes, la jalousie maladive conduit à une violence conjugale lorsque le «violent» estime que le «battu» a dépassé les bornes.
En général, c’est l’homme qui bat alors violemment la femme, mais le cas inverse, bien que moins fréquent, peut se produire également.
La jalousie maladive est souvent l’expression d’un complexe de la personne et d’un déséquilibre mental qui se manifestent à travers des actes de perpétuels reproches.
Un psychologue peut en venir à bout par des thérapies adéquates et des conseils de comportement au niveau du couple, mais encore faut-il que la personne le souhaite…

email
%d blogueurs aiment cette page :