Obtenez gratuitement le pack 

de 4 videos pour connaître les techniques de défense2

Faisons un point et voyons les situations de legitime défense en France ?

Légitime défense en France  dans quelles situations l'êtes vousLa législation définie la notion de légitime défense des personnes dans l’article 122-5 du code pénal.

Il y a légitime défense lorsqu’une personne répond à une agression sur elle-même ou sur autrui et dans la limite où l’acte de défense est proportionnel à l’acte d’agression.

La personne qui revendique l’état de légitime défense doit prouver qu’elle a agit en état de légitime défense.

Si cet état est reconnu, la personne agressée n’est pas reconnue pénalement responsable des actes de violence occasionnés à son agresseur.

Il faut donc faire très attention au fait que se défendre signifie répondre à une agression et cette réponse doit être justifiable dans les faits ou à l’aide de témoignage.

Dans les faits, si vous blessez un agresseur il faut appeler les autorités et les secours pour votre agresseur.

Dans le même temps il vous faut impérativement porter plainte contre ce dernier.

En clair, un acte d’autodéfense ne doit pas permettre d’infliger des dommages à l’agresseur supérieurs à ceux qu’il aurait occasionnés.

Si une personne vous attaque à poings nus, vous aurez du mal à être reconnu en état de légitime défense en France si vous utilisez une arme antiagression pour vous défendre.

Le législateur a également précisé dans l’article 122-6 la notion de légitime défense concernant les biens pour soi-même et autrui, la différence essentielle est qu’il ne peut y avoir de notion de légitime défense France concernant la protection de biens s’il y a homicide sur l’agresseur.

email
%d blogueurs aiment cette page :