Obtenez gratuitement le pack 

de 4 videos pour connaître les techniques de défense2

La légitime défense? Oui, mais attention !

Que dit la loi sur la légitime défense en France ?Toute défense n’est pas légale.
La Loi sur la légitime de défense en France indique des situations très précises, très bonnes à savoir !

C’est l’article 122-5 du Code pénal des Dispositions Générales qui traite la légitime défense dans sa partie I.
Cette loi sur l’autodéfense protège tout aussi bien les droits du simple citoyen que celui d’un État.
La légitime défense est une permission octroyée par la loi pour contrer une agression sur sa personne, celle d’autrui ou leurs biens en usant des procédés qui habituellement sont interdits par la loi.
Cet acte antiagression ne doit pas toutefois violer les limites de cadres bien définis :

  • Le danger est bien réel et quasi certain.
  • L’agression est perpétrée dans un but de nuire (la riposte contre les répressions des agents de la Police lors de manifestations ne constitue pas de la légitime défense).
  • La riposte s’avère être la seule alternative et que la victime ne dispose pas de temps pour prévenir la police ou solliciter d’autres secours légaux.
  • La riposte doit être proportionnelle à la gravité de l’attaque (la monnaie d’une gifle ne doit pas être un coup de pistolet).
  • La défense doit être immédiate et non en différé dans le but de se venger ou d’arrêter un agresseur en fuite.

La loi sur la légitime défense France autorise l’agressé à ne pas produire des preuves et confie la recherche de celles-ci aux défenseurs de l’agresseur.
C’est le cas lorsqu’il apparait une présomption de légitime défense.
En outre, tuer un homme pour protéger ses biens n’est pas de la légitime défense !

Certes, il est bien difficile d’avoir tout cela en tête sous le feu de l’action mais il le faut bien sous peine de devenir le loup et au lieu d’être la brebis !

email
%d blogueurs aiment cette page :