Obtenez gratuitement le pack 

de 4 videos pour connaître les techniques de défense2

L’homme victime de violence conjugale existe

Que faire lorsqu'on est victime de violence conjugale et qu'on est un homme ? La violence conjugale sur les hommes est une réalité, égal de féroce que la violence conjugale sur les femmes.
Il n’y a pas de différence. Un homme victime violence conjugale n’ose pas dénoncer ces faits, parce qu’ils les voient comme quelque chose qui peut affecter sa masculinité.

Mais la société, et par conséquent les lois n’ont pas créé un concept de violence familiale qui inclurait de manière très claire la violence conjugale sur les hommes.

La violence dans le cadre familial est prévue dans le Code Pénal, mais il existe un courant social puissant qui prétend réduire le terme « violence » à celle que les hommes exercent sur les femmes, niant ainsi toute option que la situation opposée puisse exister.
Ne pas prendre en compte la violence conjugale sur les hommes est contraire à tout principe d’égalité et de présomption d’innocence.

Naturellement cette situation conduit inexorablement à une discrimination chaque fois plus aiguë et indéfendable, qui n’évite pas la violence conjugale homme, mais en outre produit une situation propice pour doter les femmes qui exercent la violence conjugale hommes d’une arme nouvelle et très puissante : les fausses dénonciations.

Puisque la présomption d’innocence d’un homme accusé de mauvais traitements est pratiquement nulle, une fausse dénonciation provoque la détention de l’homme, sa mise à disposition judiciaire et fréquemment la prison préventive, avec le seul espoir possible du non-lieu, qui arrivera seulement dans le meilleur des cas.

Mais la pression sociale à laquelle sont soumis les juges est tellement grande que l’innocence absolue n’assure pas aux hommes la libre absolution dans un cas où il n’y a pas de preuves contre lui, selon la présomption d’innocence qui existe depuis le Droit romain (« in dubio pro reo »).
De telle sorte qu’une femme peut exercer une violence conjugale homme avec une impunité absolue, protégée par le système judiciaire.

L’homme ne pourra pas s’en sortir tout seul, il a besoin d’un groupe d’appui, avec la possibilité de sortir de ce piège et de trouver son lieu dans le monde, car pour le moment dans la pratique, un homme maltraité ne peut pas faire grand-chose.
La meilleur solution, demander le divorce et refaire sa vie le plus loin possible de la femme qui l’a maltraité.

A lire : Violence Conjugale: Droits de l’homme en France, Féminisme, Hominisme, Masculinisme, Sexisme, Violence féminine, Autorité parentale, Coparentalité, Médiation

email
%d blogueurs aiment cette page :