Obtenez gratuitement le pack 

de 4 videos pour connaître les techniques de défense2

L’emploi d’une arme auto défense en cas de violence conjugale

Violence conjugale a-t-on le droit d'utiliser une arme auto défenseSi vous êtes victime de violence conjugale, et que votre vie soit en danger vous pouvez utiliser une arme auto défense en respectant les quelques règles figurant ci-dessous.

Les dispositions légales

Sachez que le Code pénal français autorise l’emploi d’une arme auto défense chaque fois que l’on est exposé à une menace à condition que le moyen de défense employé soit proportionnel au risque encouru.

Dans le domaine de la violence conjugale, sachez qu’il est conseillé de commencer par essayer de raisonner son compagnon(e).
Si cette démarche échoue, vous pouvez engager d’urgence une procédure de divorce et demandez une résidence séparée pour ne plus être exposée au risque de violence.
En attendant cette décision, vous pouvez conserver une arme auto défense.
Dans ce cas, choisissez celle qui entraînera le moins de conséquences pour votre compagnon. Si vous savez qu’il a des problèmes de santé qui risquent d’être aggravés par l’emploi d’une bombe lacrymogène, signalez-le à l’armurier et choisissez de préférence une autre arme d’autodéfense.
Vous pouvez par exemple choisir une arme électrique dont le port est cependant interdit.
Elle a pour effet de paralyser l’agresseur pendant quelques minutes, ce qui vous laisse le temps d’appeler la police et de vous enfuir.

Quelques conseils pour la procédure de divorce

Si votre compagnon vous a frappé, la première démarche à faire consiste à consulter un médecin dès que possible pour qu’il constate les coups que vous avez subi et qu’il fasse un certificat détaillé. Ensuite, rendez-vous au commissariat pour déposer plainte et suivez attentivement les conseils que vous donneront les fonctionnaires de police.
Enfin, n’oubliez pas de prendre contact avec une association de victimes de violence conjugale. En effet, cette association vous apportera un soutien précieux.

email
%d blogueurs aiment cette page :