Obtenez gratuitement le pack 

de 4 videos pour connaître les techniques de défense2

violence conjugale  les enfants souffrent aussi
Tout enfant ressent les sentiments qu’ont ses parents et ce, dans toutes les situations y compris dans le cas de violence conjugale.
En effet, les parents qui se disputent font subir à leurs enfants de la peur, de l’intimidation et l’éduque dans ce chaos qu’il risque alors de reproduire…

Les circonstances

Il y a plusieurs circonstances où l’enfant peut se sentir mal face à la violence conjugale.

Cela peut commencer dans le ventre de sa mère, l’enfant est en communion avec le mal être de sa maman.

Ensuite, l’enfant peut vouloir protéger sa mère lors de ces violences et prend donc parti. Il peut essayer d’attirer la violence sur lui pour protéger sa maman.

La violence conjugale peut se matérialiser par l’utilisation de l’enfant pour faire passer des messages blessants à l’autre.

L’enfant peut aussi être le témoin qui a vu ou entendu des choses qu’il n’aurait pas du voir ni entendre. Quand il y a violence conjugale, il est toujours témoin des blessures dues à l’agression.

Les conséquences de la violence conjugale subie par l’enfant

La violence conjugale peut affecter la santé et la croissance de l’enfant. L’enfant changera malgré lui son comportement général que ce soit à l’école ou dans son langage.

Il peut ne plus savoir qui il est, être angoissé. Cette inquiétude se traduit par le fait de savoir si maman va bien ou par des cauchemars.

L’enfant peut également perdre confiance en lui et se replier sur lui même également.  Quand il sera en âge d’avoir des relations intimes, il risque de faire subir à sa compagne ou son compagnon de la violence conjugale, même s’il avait pris conscience de ce que subissait sa mère ou son père selon la situation, il n’aura connu que cela…

Aider un enfant témoin de ces violences

Pour aider un enfant qui a subi la violence conjugale de ses parents, il faut le faire suivre par un professionnel.
Il sera amené à raconter son histoire (lui plutôt que sa mère).

Puisque sa maman sera présente à certaines séances selon la thérapie, il y aura un dialogue entre ces trois personnes et du coup, cela lui permettra de se déculpabiliser et de se déresponsabiliser.

Dans ces cas là, il ne faut pas négliger un enfant même si vous avez du mal à faire face face à la violence conjugale que vous subissez.

Si vous souffrez, lui aussi souffre même si ce n’est pas de la même façon. il faut absolument faire quelque chose pour qu’il ne se replie pas sur lui même ou qu’il arrive à un point qu’il ne pourra plus faire autrement que de reproduire ce phénomène dans son couple.

Vous pouvez également appeler les services d’urgences en cas de violence conjugale, ils vous conseilleront localement sur vos possibilités immédiates..

email
%d blogueurs aiment cette page :