Obtenez gratuitement le pack 

de 4 videos pour connaître les techniques de défense2

Quand la violence physique devient le seul moyen d’expression

Violence physique...  Voici les causes et les conséquences de la violence physiqueLa violence physique est souvent le résultat d’une frustration intellectuelle, d’un manque de confiance en soi, ou d’une volonté de montrer sa supériorité.

Si on cumule ceci avec une situation de stress, les dégâts peuvent très graves voire irréversibles.

Violence : Pourquoi ?

En général, les personnes utilisant la violence physique sont en proie à des moments d’irréflexion, dus à une situation de grosse colère, de stress et à une mauvaise gestion de l’état d’esprit.  

A ne pas confondre tout de même la violence conjugale, qui tient souvent ses origines d’un trouble psychologique remontant à l’enfance ou à l’éducation de la personne violente, et la violence physique vis à vis de personnes extérieures à l’entourage.
Si les causes peuvent se rejoindre, elles diffèrent également.

Dans ce dernier cas, la personne faisant preuve de violence physique peut être intellectuellement frustrée et ne s’exprime que par ce moyen, ce genre d’individus est incapable de raisonner, d’avoir une discussion où les avis divergent.
Ils ont alors recours à la violence physique pour se donner raison.

La violence physique est bien souvent le moyen d’expression de ceux qui n’ont pas assez d’arguments pour défendre leurs idées ou leurs idéologies.
Ces comportements violents se sont vus rencontrés par des personnes qui utilisent la religion pour imposer aux autres un certain mode de vie, des gens bornés, irrespectueux.

Certaines personnes utilisent aussi la violence physique pour commettre des délits contraires à la loi, et là nous sommes devant des cas plus dangereux qui nécessitent des jugements criminels.

Violence physique : quelles conséquences ?

L’usage de la violence physique envers autrui peut être lourd de conséquences, à la fois pour la victime et pour la personne violente elle-même.

Généralement, la violence physique est répréhensible par la loi si la victime porte plainte et que le délit est prouvé.
De plus, la personne qui a usé d’agressivité et qui met en pratique la violence physique, peut vivre tout le restant de sa vie avec le lourd fardeau d’avoir entraîné la mort de sa victime ou des blessures irréversibles, cette même victime pouvant être une personne très proche comme une conjointe ou un enfant !!

De même, la personne violentée garde souvent des séquelles psychologiques difficiles à effacer, nécessitant le recours à des thérapies.
Certaines victimes se renferment sur elles-mêmes, deviennent méfiantes et n’arrivent plus à être sociables et à faire confiance aux autres.
Des conséquences lourdes…

email
%d blogueurs aiment cette page :