Obtenez gratuitement le pack 

de 4 videos pour connaître les techniques de défense2

Pourquoi tant de violence physique ?

Comment expliquer la montée de la violence physique chez les jeunes
Dans la multitude de faits divers que nous voyons aux journaux télévisés, ou sur Internet, il est question de violence physique, principalement commise par les jeunes.

La plupart du temps, ces jeunes viennent des banlieues, ou de quartiers dit « défavorisés », mais peut aussi touché d’autres profils.

Ce phénomène n’est pas nouveau, nous pouvons même dire qu’il se banalise. Seulement, quelles raisons peuvent bien pousser ces jeunes à agresser leur prochain ? A faire de la violence physique un loisir, ou une attitude normale ?

Les jeunes et l’autorité

De nos jours, les jeunes rencontrent un véritable problème avec l’autorité.

Durant l’adolescence, il est normal de vouloir s’affranchir du statut d’enfant pour passer à celui d’adulte, ce qui explique la rébellion, et les disputes avec les parents.

Mais lorsque une bande de jeunes utilise la violence physique, que ce soit contre des passants, des camarades de classes, ou encore contre les forces de l’ordre, c’est qu’il y a un souci.

Ce souci peut résider dans le manque d’autorité des parents, qui reste souvent sans voix face aux agissements de leurs enfants.

Dans un autre registre, les professeurs ne sont plus ceux du Vingtième siècle, ils ne peuvent plus réprimander un élève sans que les parents de ce dernier ne s’insurgent.
Ce qui ne donne pas à l’adolescent ou enfant futur adulte la possibilité de faire la différence entre bien et mal.
La violence physique ou verbale n’est jamais contrée…
 

Laxisme parental et conséquences

Face à la recrudescence de la violence physique, parfois il faut savoir mettre les pieds dans le plat.

A voir les atrocités que commettent certains jeunes, comme par exemple le regrettable drame d’Échirolles en Isère, nombre d’entre nous se demandent ce que font les parents.

Nous pourrions penser que ces parents ont décidé d’abandonner le combat visant à faire de leurs enfants des gens honnêtes et responsables.

Sans pour autant parler de ce cas en particulier, il semblerait que l’idée de remettre leurs enfants dans le droit chemin les effraient : de ce fait, commettant des agressions, ou pire, les jeunes peuvent alors imaginer que s’ils ne sont pas punis, c’est qu’ils n’ont rien fait de mal, et recommencent peu après.

Il est vrai que notre nouvelle ère dans laquelle nous tentons d’évoluer ne nous permet pas toujours forcément d’être aussi présents pour nos enfants que pouvaient l’être nos aïeuls, d’ailleurs, tout n’est pas forcément de la faute des géniteurs, et il faut dire que les jeunes doivent être responsabilisés face à leurs actes, il est nécessaire qu’ils subissent des conséquences face à leurs actes, sinon comment comprendre que c’est mal et s’abstenir ? N’est-ce pas le risque que la société s’écroule ? Si la justice elle-même devient laxiste, dans quel cercle vicieux nous engageons-nous ? Si même la violence physique sur son prochain est tolérée, telle une tentative de tricherie à un contrôle de maths… ?

La violence physique est devenue, malheureusement, une part de notre société, or le célèbre adage ne dit il pas que la violence ne résout rien ?
Apparemment, pour certaines personnes, la violence est une façon de s’exprimer comme une autre qui devient de plus en plus banale.
Cependant, tous les jeunes ne sont pas des voyous, il en reste qui suivent des cursus classiques, afin de prouver aux adultes qu’eux aussi peuvent être matures et responsables.

Mais dans le fond, ne donnons-nous pas nous-mêmes le mauvais exemple ?

email
%d blogueurs aiment cette page :