Obtenez gratuitement le pack 

de 4 videos pour connaître les techniques de défense2

Violence scolaire, comment l'expliquer
Les temps changent ! Et pas toujours positivement… D’antan, à l’époque de nos grands-parents, l’école était un lieu sur où régnaient la discipline, l’autorité et le respect. Et si certains pouvaient trouver abusive cette discipline, il est un constat que l’on ne peut éviter : de nos jours, les écoliers se trouvent en situation d’insécurité tout comme les enseignants, la violence scolaire est une réalité.

La violence scolaire est une réalité

En effet, on parle souvent des écoliers qui subissent avec violence les méchancetés des camarades mais si vous suivez, un tant soit peu les actualités, vous pouvez vous apercevoir que les enseignants sont victimes, eux aussi de violences inexpliquées. Comment expliquer cette violence scolaire toujours plus affligeante?

Quelques explications…

Les causes de cette source de violence scolaire sont tellement diverses qu’elles sont difficilement explicables.

D’après des études, la violence scolaire est due notamment à une justice trop flexible et à un manque de repères de l’individu dans la société.

Les parents ne possèdent plus les mêmes valeurs ni la même autorité sur les enfants, ce qui les poussent généralement à les laisser libres, même livrer à eux-mêmes dans le but de les rendre heureux.
Malheureusement, ce besoin d’être encadré leur manque inconsciemment et leur laisse un sentiment d’abandon, leur donne l’envie de vengeance. Ils ressentent un mal-être profond et caché qui provoque la violence scolaire.

Les jeunes se déchaînent alors sur les camarades ou les enseignants, ce qui leur donne une attention et de l’intérêt.

Dans le sens inverse, les parents ne tolèrent plus les critiques sur l’éducation des enfants. Par conséquent, et pour faire preuve d’autorité, ils n’hésitent plus à commettre des actes de violences inutiles. Pour d’autres, il y aura refus des punitions scolaires, ainsi l’enfant se sent plein de pouvoir par rapport à ceux qui devraient représenter l’autorité.

Il a été aussi souligné que le fait de laisser l’enfant regarder ses propres programmes et utiliser les jeux vidéo qu’il souhaite, et bien souvent non adaptés à son âge, le baigne dans une vilence qui devient une violence scolaire puisque c’est à l’école qu’il passe une bonne partie de sa journée, il y reproduit des choses qu’il ne voit pas comme négatives, puisque son évolution, par rapport à son âge ne s’est pas fait dans de bonnes conditions.
Le processus d’apprentissage de la notion de bien et de mal n’est pas correctement effectué.

L’encadrement plus rigoureux des enfants serait-il la solution pour lutter efficacement contre la violence scolaire ?
Qu’en pensez-vous ?
Est-ce que d’autres facteurs entrent en jeu ?

Répondez à ces questions en laissant un commentaire ci-dessous 😉

email
%d blogueurs aiment cette page :