Obtenez gratuitement le pack 

de 4 videos pour connaître les techniques de défense2

La violence verbale… Une arme de destruction massive en libre service

Voici les causes et les conséquences de la violence verbale
Toute personne sachant parler peut faire preuve de violence verbale.

Si la violence verbale n’est pas autant dénoncée que les violences physiques, cette attaque immatérielle laisse des meurtrissures plus nombreuses et plus profondes car la violence verbale touche à ce que l’humain a de plus profond, sa sensibilité interne, son mental.
De plus, elle est souvent source de violence physique ou ce qui la précède.

Violence verbale : à l’origine un problème d’égo

Le sentiment d’être rabaissé, non reconnu à sa juste valeur est la principale cause de violence verbale.
L’on utilise cette forme de violence pour attaquer la part intime de l’adversaire, lui montrer qu’il a le dessus grâce à son statut social ou à sa force musculaire mais qu’il est lui aussi méprisable sur certains plans.

A ce titre, la violence verbale est souvent l’arme des faibles au sens social du terme.
Les femmes sont les plus violentes verbalement : leur cible est la virilité lorsqu’elles s’attaquent à un homme.
Quand la violence verbale féminine est destinée à une femme c’est en général son goût qui est ciblé, il s’agira de montrer que la victime ne sait pas se vêtir, décorer ou recevoir ou que son mental est nul.

Violence verbale: des milliers de morts chaque jour

La personne qui subit la violence verbale peut en être tellement déstabilisée qu’elle peut se suicider.
Mais il est possible que la victime de l’acte de violence verbale tue la personne ayant prononcé les paroles douloureuses.
Ce dernier cas est le plus souvent observé dans les couples ou au travail lorsqu’il est question de harcèlement.
La violence verbale est aussi source de dépression ou tout au moins de mélancolie, de fatigue mentale et physique.
Bref les mots peuvent faire très mal soit à cause du climat global que leur répétition installe soit parce qu’ils touchent du premier coup le tendon d’Achille de la cible et laisse une cicatrice qui ne se referme jamais.

email
%d blogueurs aiment cette page :